Je cours après des reflets mécaniques

101

  • Inspiration

Affichage_Sandra_Maximovitch

Ma démarche

« Je cours après des reflets mécaniques » se compose de cinq photographies. Je l’ai pensé dans le cadre d’une exposition collective « Les Biévrois & leurs Passions » proposée par l’association de photographes Bièvres Images, dont je fais partie. Cette exposition s’est tenue en décembre 2014 à la Maison des Photographes et de l’Image de Bièvres, dans l’Essonne (91).

Les exposants avaient alors pour objectif de réaliser un reportage photos sur un Biévrois (ou plusieurs réunis en association) et sur sa passion. Nous avions comme contraintes de présenter le fruit de notre collaboration avec ces Biévrois en cinq tableaux carrés, au format 80×80 cm. Les séparations à l’intérieur des tableaux devaient également être identiques pour chaque exposant : de couleur noire et de même largeur.

Quatre de mes tableaux représentent l’inventeur Georges Manevy dans son univers alors qu’il crée : la recherche et l’inspiration dans son bureau, la réalisation d’éléments de décors à l’aide de son imprimante 3D, la construction et l’assemblage de ses œuvres mécaniques dans son atelier. Pour chaque tableau, j’ai placé en médaillon, au centre, le visuel d’une de ses oeuvre mécaniques finalisée.

Mon tableau central est quant à lui très différent des autres. En effet, j’ai souhaité qu’il résume le processus de création et qu’il incarne la rencontre de nos univers artistiques, à Georges Manevy et à moi-même. Toujours au centre, se trouve une oeuvre mécanique de Georges Manevy où la couleur rouge prédomine. Autour, j’ai placé des portraits de type photomaton noirs et blancs de Georges Manevy, avec une touche de rouge. Ils racontent avec humour l’histoire de cette oeuvre. L’ensemble se revendique d’inspiration Pop Art.

 

Expositions

 Les Biévrois et leurs passions - Affiche